En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

logo.gif

ENFANTS, ESPOIR DU MONDE : EEDM

header header header header header header header header header header header

 Mouvement d'aide à l'enfance en détresse. Association dont la mission est reconnue d'utilité publique.

Nos objectifs : Education et santé 6000 enfants aidés là-bas Des bénévoles ici → La totalité des dons pour les enfants là-bas Parrainer un enfant avec seulement 25€ par mois, mais il ne reste que 6,25€ à votre charge après réduction d'impôt

CAMEROUN : « PETIT JO »

CAMEROUN : « PETIT JO »

COMMENT S’EST CONSTRUIT UN NOUVEAU RESEAU D’ACTEURS LOCAUX BENEVOLES POUR LES « ENFANTS » DE JOSETTE FOSSOUO QUI NE SONT PAS RETOURNES A L’ORPHELINAT DE NTOLO, suite au décès de celle-ci en mai 2020.

Par les réseaux sociaux, nous avons pu connecter EEDM à 5 anciens intervenants du centre auprès des enfants. A côté des familles (pauvres) des enfants, ces acteurs locaux bénévoles avaient d’eux-mêmes pris en charge depuis le mois de mai quelques-uns d’entre eux, traumatisés, refusant de retourner à l’orphelinat.

Nous avons entrepris de retrouver des « enfants » de Josette (Fossouo), parmi les plus nécessiteux, en danger moral, psychologique, sanitaire et financier :

28 actuellement ont pu bénéficier d’une aide financière de EEDM transmise par le coordinateur et les 4 bienfaiteurs responsables des enfants. (d’autres aidés suivront).

Suite à la décision de réorientation de l’aide aux enfants orphelins et en détresse, nous avons décidé de poursuivre notre action. Au bout d’une quarantaine d’années d’aide à Ntolo, le Conseil d’Administration de EEDM a opté pour l’arrêt du soutien à l’orphelinat et pour un changement de cap afin de continuer à aider les enfants issus de l’orphelinat en mai 2020 et qui, traumatisés, ne sont pas retournés au centre. Ces derniers ont subi au début de l’année 2020 les effets conjugués d’une part des controverses institutionnelles au sommet de l’Eglise Evangélique du Cameroun touchant la gestion de l’orphelinat et d’autre part le décès prématuré en mai, de la très regrettée Directrice-Diaconesse Josette Fossouo dans des circonstances tragiques.

La nouvelle direction de Ntolo nommée par l’Eglise pour faire revivre l’établissement n’a pas réussi à recréer la confiance nécessaire au retour des jeunes pensionnaires ni celle, indispensable, pour l’engagement de EEDM. (cf. lire en détail les conditions posées par le CA pour continuer l’aide de EEDM et qui n’ont pas été suivies de réponse valable : journal de mars 2021- pages 8-9-10)

Comment continuer l’aide à ces enfants ainsi qu’à d’autres en attente ?

En plus des dons réguliers des « parrainages collectifs » dans le but d’améliorer ainsi l’ordinaire, le coordinateur de Petit Jo à Yaoundé a lancé par l’intermédiaire de son association la réalisation d’articles artisanaux par des dames dans le besoin, mais bénévoles pour venir en aide aux enfants Petit Jo. EEDM vendra ici les produits lors de ses « actions collectives » et sur internet au bénéfice des enfants.

Nous souhaitons aussi que des Camerounais, anciens de Ntolo qui ont réussi - notamment la diaspora camerounaise en Europe et en Amérique - puissent nous aider en versant des dons à EEDM à destination de «Petit Jo ».

Nous comptons également sur l’activation des réseaux de nos cinq relais de confiance camerounais.

Marie-France Schneider


Catégorie : Les centres - AFRIQUE